Panko : la chapelure Japonaise

Typique de la cuisine Japonaise, le panko est un ingrédient de base qui sert principalement à enrober les aliments destinés à être frits ou cuits au four. Très utilisé dans des plats Japonais comme le tonkatsu, le menchi-katsu, le korokke, l’ebi furai, le kushikatsu, cette chapelure s’utilise comme notre chapelure classique pour la panure de viande, poisson, légumes, crevettes, amuse-gueules, gratins, nuggets…Sans oublier certains desserts. Ses deux grandes différences avec les chapelures classiques : elle apporte un croustillant incomparable et absorbe beaucoup moins de gras que d’autres chapelures. Le panko est aussi utilisée pour donner de la consistance à certaines préparations notamment celles qui sont hachées.

Pourquoi ce croustillant unique et cette légèreté ?

La grande particularité de cette chapelure Japonaise réside dans son mode de fabrication. Le pain utilisé se compose d’une mie molle sans croûte qui subit une cuisson par courant électrique puis qui est râpé en gros flocons, ce qui en fait donc une chapelure très aérée qui retient aussi moins l’huile et qui permet un croustillant unique !

 

Quel est le goût du Panko?

Justement son goût est neutre d’où aussi son intérêt puisqu’elle ne « dénature » pas les saveurs des aliments qu’elle enrobe. Vous pouvez aussi trouver du panko assaisonné, dans ce cas-là, il faudra veillez à ne pas rajouter d’assaisonnement ou d’épices. Attention, ne pas confondre le panko avec la farine pour tempura, en effet, même si le tempura est aussi un type de friture, l’enrobage des aliments se fait sous la forme d’une pâte à beignet et non d’une chapelure.

Billet publié le .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *